Comment fonctionne un Destructeur de documents ?

Comme son nom l’indique, un destructeur de documents permet de se débarrasser de ces derniers tout en préservant leur contenu. Un déchiqueteur réduira les papiers en particules ou en fibres en fonction de leur niveau de confidentialité (P-1 à P-7). Cet article vous guidera vers la fonctionnalité en point par point de cet appareil.

 

Le destructeur de documents : comment fonctionne-t-il ?

Le fonctionnement de ce genre de destructeur de documents dépend de sa taille. Pour les broyeurs de papiers utilisés dans les bureaux, la coupe se fait en confettis ou en bandes. Les papiers sont insérés dans une fente pour être broyés et sont ensuite récupérés dans un bac de collecte extractible ou non.

Selon les modèles de destructeur de documents, le déchiquetage se fait par des jeux de dents tournant dans des sens contraires comme le cas des versions à coupe transversale ou via des couteaux rotatifs à l’instar des machines à bande. Ce machin sait exactement quand il doit broyer grâce à son capteur qui reconnaît la présence d’un papier lorsque celui-ci touche la tête de coupe. Les couteaux ou les dents commencent alors leur travail en attirant le papier dans leur mâchoire jusqu’à la complète destruction.

Par mesure de sécurité, la rotation des dents n’est effective que si le destructeur de documents est conformément à sa place avec la tête bien fixée. En cas de problème une fois le déchiquetage déjà lancé, il est possible de stopper la machine en passant en mode « arrêt d’urgence ». La plupart des modèles de marque intègrent une fonction « stop automatique » en cas d’utilisation d’objet inapproprié pour un broyage avec le destructeur de documents.

Les destructeurs de documents industriels

En ce qui concerne ces destructeurs de documents, son fonctionnement est à peu près similaire à la différence que les supports à détruire ne sont pas insérés au fur et à mesure selon la capacité de la fente, mais jetés directement en quantité dans une grande trémie.

Ce sont des destructeurs de documents plus encombrants dont la puissance est proportionnelle à la taille. À part les papiers ; le DVD, le CD et les cartes bancaires peuvent également être pris en charge par ce type de machines. Leur panier de récupération offre plus de capacité.

Voir aussi : La ponceuse à bande : infos et conseils de Serge